Le coton raconte

                

Le coton est une fibre végétale, filament d’une malvacée (de la famille de la mauve), issu du cotonnier. Les cotonniers grandissent dans les zones tropicales et sud tropicales. Ils peuvent atteindre 10 mètres, mais lorsqu’ils sont cultivés, c’est un arbuste limité à une taille de 60 cm à 1 mètre de façon à en faciliter le ramassage. Les cotonniers doivent être replantés chaque année. Après la floraison et la chute des pétales, les fruits se transforment en capsules dans lesquelles murissent les graines entourées de poils fins. Arrivées à maturation, ces capsules s’ouvrent et laissent apparaître le coton sous forme de boule ! La boule de coton est ensuite cueillie mécaniquement, puis séchée et débarrassée des graines. Les linters sont les restes de fibres restées collées aux graines. Ils constituent la matière première des fibres cellulosiques (viscose) et du papier. Les graines sont utilisées pour les nouvelles semailles ou la production d’huile de coton. La transformation de la fibre en fil Dans un premier temps, les fibres des boules de coton sont desserrées afin de les nettoyer. Diverses qualités de coton peuvent être mélangées, et d’autres matières premières peuvent être jointes. Les fibres nettoyées sont ensuite passées à la machine à carder afin de les rendre régulières et de leur donner une forme de ruban. Les rubans sont étirés une nouvelle fois et légèrement tordus. Cela devient du préfil. Cette opération est faite à l’aide du métier à ailes. Le préfil est ensuite filé sur un métier à filer à anneaux ou sur une machine « open-end ».


français fr